Pour mieux comprendre ce phénomène, il est primordial de comprendre ses origines ainsi que son histoire. Celle-ci comme toute autre histoire sera longue et complexe, mais n’ayez crainte, je ferai de mon mieux pour vous la simplifier. Laissez-moi vous guider à travers ce passé qui nous a forgé le dessin animé japonais moderne.

Cowboy Bebop.jpg
Source: Pinterest/ Cowboy Bebop

 

 

« Crash » de l’animation

En 1991, le Japon connut une énorme crise économique, alors plusieurs des budgets réservés à l’industrie du film/TV furent coupés. On observe une baisse de la qualité générale des animations. Encore une fois, plusieurs studios d’animation durent fermer leur porte. Le Studio Ghibli put survivre à la crise grâce aux revenus de leur dernier succès: Kiki la petite sorcière. Pour sa part, Toei Animation mis en marché l’animation de Sailor Moon qui fut un énorme succès auprès du public.

Dû à la déclinaison de l’anime au Japon, les studios d’animations se tournèrent vers un nouveau public: l’Ouest du pays. Le public américain fut choyé avec de superbes films en 1995: Macross Plus, Memories et Ghost in the Shell.

Neon_Genesis_Evangelion.jpg
Source Image/ Neon Genesis Evangelion

En 1995, Gainax présenta Neon Genesis Evangelionune série au centre de plusieurs critiques. On peut dire que la série a su capturer l’attention des fans d’anime et de futures animations de robots. Le succès de celle-ci  créa une brève renaissance de l’animation, on l’appela le « troisième impact ». La popularité croissante de la série amène aussi une augmentation des critiques. Plusieurs n’aiment pas les thèmes noir et violent présents dans l’histoire. Ceci résulte en une augmentation de la censure d’anime à cause de contenu trop violent. Prenons par exemple Cowboy Beboplors de sa première diffusion tous les épisodes étaient extrêmement censurés et plusieurs scènes furent modifiées.

La première animation basée sur un jeux vidéo fût l’adaptation de 1986 « Super Mario Brothers: Great Mission to Rescue Princess Peach » (Peach-hime Kyuushutsu Daisakusen). Ce nouveau genre ne devint que vraiment populaire avec l’adaptation du jeu Pokemon en 1997. Cette série est toujours en diffusion aujourd’hui et elle fait partie des plus populaires mondialement. Créé seulement dans un but commercial, cet énorme succès compte de nombreuses saisons, un spectacle à Broadway, des jouets, des peluches, des cartes à collectionner etc.

pokemon-giphy
Source: Giphy/ Pokemon

 

2000 à aujourd’hui

Depuis les années 1930, presque tous les animes étaient animés avec de la celluloïd. La technique changea peu à peu durant les années 1990. En effet, quelques studios commencèrent à troquer leurs rubans de celluloïds pour du CGI/Computer-Generated-Imagery (Effets Spéciaux Numériques). La première série exclusivement animée par un ordinateur fût A.LI.CE (1999). Par la suite, de plus en plus de studios changèrent leurs techniques d’animations pour cette nouvelle technologie.

Avec l’efficacité progressive et les prix descendants des ordinateurs, la plupart des studios remplacèrent les rubans de celluloïds pour de l’encre digitale. En 2005, on ne compta plus que quelques studios qui n’avaient pas fait le changement. Après tout, l’intégration de l’ordinateur permettait aux animateurs de finir beaucoup plus rapidement la tâche demandée. L’animation diffusée depuis la plus grande période de temps, Sazae-san (1969 – en cours), ne fit que le changement numérique en 2013.

sazae-san
Source Image/ Sazae-san

Au début des années 2000, l’anime devient de mieux en mieux accepté sur les marchés étrangers. Cowboy Bebop par exemple, se vend beaucoup mieux aux États-Unis que dans son pays d’origine. Plusieurs séries encore ultra populaires de nos jours ont émergé des ces années:  One Piece (1999), Naruto (2002), Bleach (2004). Dès leurs sorties, ces animes empochaient plusieurs centaines de dollars grâce aux nombreux dérivés vendus. En 2002, le film « Le Voyage de Chihiro » (Sen to Chihiro no Kamikakushi) remporta l’Oscar du Meilleur Film d’Animation.

La super saga populaire Gundam hérita de deux nouvelles franchises: Gundam SEED (2002 – 2003) & Gundam SEED Destiny (2004 – 2005). Durant plus de cinq ans, ces séries étaient considérées comme les meilleures au Japon.

En 2007, la première union pour les animateurs Japonais fût établie: The Japan Animation Creators Association. Celle-ci était composée d’anciens et de nouveaux animateurs, avec Toyo Ashida comme comme premier président.

Funimation Streaming.png
Source Image/ Streaming de Funimation

En 2009, la station de télévision TV Tokyo signa une entente avec Crunchyroll pour légalement diffuser en ligne un des animes les plus populaires au monde: Naruto: Shippuden. Depuis, le « streaming » en ligne est devenu très populaire, il est rare de retrouver un anime sans épisodes disponibles sur Internet.

L’Amérique du Nord est désormais un marché aussi important que le Japon pour les séries d’animes. Celles-ci sont considérées comme d’excellentes sources de divertissement et d’art. Cette industrie ne cesse de croître et devient de plus en plus importante.

ultimate-otaku-teacher
Source Image/ Ultimate Otaku Teacher

On peut dire qu’au début les Japonais s’inspiraient du travail de Disney, mais maintenant, se sont les Américains qui s’inspirent de leurs travaux. On le remarque dans des émissions telles qu’ Avatar: The Last Airbender et Samurai Jack.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s